Brussels Studies : La revue scientifique électronique pour les recherches sur Bruxelles

Découvrez d'autres publication sur Bruxelles sur le site du Brussels Studies Institute.

>> En savoir plus

Note de synthèse BSI. Jeunesses bruxelloises : entre diversité et précarité

Présentée de façon thématique, cette note de synthèse a pour objectif de dresser un portrait des jeunes bruxellois, tant francophones que néerlandophones, de 12 à 25 ans à partir d’une grande diversité de données et recherches scientifiques publiées depuis 2005. La complexité institutionnelle et linguistique caractérisant à la fois le contexte bruxellois et la production des recherches rend ce type d’exercice tout à fait nécessaire. Cet état des lieux des connaissances sur les jeunes bruxellois permet de prendre conscience de leur extraordinaire diversité et de leurs nombreuses vulnérabilités, ainsi que du travail à accomplir pour combler les lacunes et améliorer les informations disponibles pour les acteurs de terrain. C’est pourquoi cette note constitue également une proposition d’agenda de recherches.

Mouvements migratoires et dynamiques des quartiers à Bruxelles

Cet article vise à cerner le rôle des mouvements migratoires dans les dynamiques de transformation socio-démographique des quartiers en région de Bruxelles-Capitale et à en tirer quelques réflexions en termes d’implications politiques. De cette analyse des mouvements migratoires complexes que connaît la Région, on peut tirer quelques éléments synthétiques forts. Les territoires les plus pauvres de la ville, dits du « croissant pauvre », sont à la croisée de mouvements migratoires divergents, marqués en particulier par l’arrivée de nouveaux immigrés issus de pays pauvres ou intermédiaires et le départ de populations résidentes. Néanmoins, l’analyse montre aussi que ces quartiers ne peuvent être entièrement réduits à une fonction de transit étant donné qu’une partie importante de leur population y demeure. Par opposition, les parties les plus riches de la ville, situées dans le cadrant sud-est de la Région, connaissent des mouvements migratoires beaucoup moins massifs. Ceux-ci n’accueillent ni les primo-arrivants, ni les ménages quittant les zones défavorisées de la ville. Ils apparaissent de la sorte largement fermés aux mouvements de population.

La formation qualifiante : une transition vers l’emploi pour les jeunes chercheurs d’emploi bruxellois peu scolarisés ?

Le dispositif bruxellois francophone de formation professionnelle améliore significativement les chances d’insertion professionnelle des participants, en particulier s’agissant de formation qualifiante. L’impact qui pourrait en résulter, notamment comme seconde chance pour les jeunes les moins diplômés, est cependant atténué par les pratiques de recrutement des entreprises. Si elles privilégient, de manière générale, les sortants de formation qualifiante, d’autres critères sont pris en compte, dans un contexte de pénurie d’offres emploi. Les jeunes les plus vulnérables bénéficient moins de leur passage en formation qualifiante, surtout en termes de stabilisation en emploi. Il apparaît donc nécessaire de conjuguer développement économique et sécurisation des parcours formatifs pour agir sur le chômage bruxellois.

95

Marie Mc Andrew

25/01/2016

L’accès aux institutions scolaires des communautés 
dont la langue est fragile : une perspective canadienne

Après avoir examiné quelques éléments du débat relatif au contrôle de l’accès à leurs institutions scolaires par les communautés dont la langue est en situation de fragilité, l’auteure présente les choix contrastés effectués à cet égard depuis une quarantaine d’années par la minorité francophone au Canada selon qu’elle jouit ou non d’un statut de majorité régionale et certaines de leurs conséquences. L’expérience canadienne illustre deux logiques, celle de protection d’une minorité fragile en limitant l’accès aux institutions scolaires qu’elle contrôle aux personnes qui ont un lien historique ou particulier à la langue qui la définit ou une logique d'utilisation dynamique de la scolarisation dans un objectif de transformation des rapports ethnolinguistiques. Toute deux peuvent avoir leur pertinence. Cependant, la première est clairement défensive et devrait être limitée à des groupes dont la vulnérabilité, non pas historique mais présente, est encore avérée. La seconde comporte beaucoup plus d’avantages et témoigne d’une définition dynamique de l’appartenance et de la culture, garante d’un développement futur significatif.

Brussels Studies fact sheet. Le monde dans Bruxelles, Bruxelles dans le monde

" Le monde dans Bruxelles. Bruxelles dans le monde " est le thème de l’édition 2015 de la Nuit du Savoir sur Bruxelles [voir le programme], le vendredi 27 novembre au Kaaitheater. Au travers de courtes présentations et discussions, cette soirée permet de s’informer et de débattre, données scientifiques à l’appui, sur différents aspects de l’internationalisation de la Région : l'insertion dans les réseaux des services avancés, l'économie informelle, la ségrégation scolaire, la délinquance des jeunes, l'art contemporain ou encore le rôle des universités dans l’accueil des réfugiés.

En prélude à ce moment d’échange et de réflexion, Brussels Studies publie, avec son numéro 94, une courte note où Jean-Pierre Hermia (Institut Bruxellois de Statistique et d’Analyse) et Christian Vandermotten (Université libre de Bruxelles) font le point sur deux éléments clefs : les caractéristiques de la présence étrangère dans la Région ainsi que la place et la spécificité de Bruxelles parmi les grandes villes du continent.